osteel's blog Chroniques d'un autre français à Londres Montréal

New York part 4 : Culture Overload

New York part 3 : Eendraght Maeckt Maght*

Mercredi 25 avril 2018

Ce mercredi ayant été annoncé comme le vilain petit canard météorologique de la semaine, on a décidé de le placer sous le signe de la culture d'intérieur (non, pas celle-là).

On entame avec le MET (Metropolitan Museum of Art), devant lequel une longue file d'attente s'étend déjà lorsque l'on arrive. On la rejoint après s'être armés de café et de patience, pour au final entrer quelques instants plus tard, le plus gros musée des États Unis ayant une remarquable capacité d'absorption de touristes à la minute.

Deux millions d'œuvres et dix-sept départements : autant dire que l'on part en sachant qu'on manquera sûrement deux ou trois tableaux. On commence par la section dédiée à l'Égypte antique, l'une des plus populaires de la collection permanente (ce que semble confirmer la ribambelle de groupes scolaires en kiffe devant les sarcophages).

MET 1 MET 2 MET 3 MET 4 MET 5

On s'attarde sur les œuvres de nos amis de profil avant de passer à la partie du musée dédiée à l'art américain, où je tombe notamment nez à nez avec le style de mon futur bureau, de quand je serai riche avec une grosse maison.

MET 6

« Washington Crossing the Delaware », Emanuel Leutze (1851)

MET 7 MET 8

Et juste là, un petit géranium.

On enchaine avec l'art asiatique, alors que la matinée nous signale qu'elle vient de terminer son service. On constate avec surprise (et bonheur) que la zone est calme et quasiment déserte, ce qui s'harmonise parfaitement avec les collections présentées et rend cette partie de la visite particulièrement agréable.

MET 9 MET 10

Aucune idée.

On termine avec les collections impressionnantes des arts d'Afrique, d'Océanie et des Amériques, mises en valeur par une scénographie impeccable.

MET 11 MET 12 MET 13 MET 14

On déniche un diner à proximité avant de filer au American Museum of Natural History (AMNH), auquel on arrive tout juste deux heures avant la fermeture.

AMNH 1

J'en ai honnêtement déjà plein les pattes (même si je les apprécie de plus en plus, j'ai encore du mal à enchainer les musées) et, après avoir tourné autour des squelettes de dinosaures (qui sont dans le hall d'entrée), je choisis d'aller roupiller voir le film sur Henry Walter Bates au cinéma du musée.

AMNH 2 AMNH 3

Bates était un naturaliste anglais qui, au milieu du XIXe, a passé pas moins de onze ans en Amazonie à récolter et répertorier des milliers d'espèces d'insectes inconnues jusqu'ici. Il y a notamment observé le comportement de papillons qui imitaient l'apparence d'une espèce venimeuse, afin ne pas être mangés par des prédateurs ayant appris à reconnaitre ces derniers.
Ce phénomène est depuis considéré comme participant à la validation du principe de sélection naturelle porté par Darwin, ce qui fait de Bates un mec assez badass (en vrai le film est plutôt intéressant, bien que destiné à un jeune public. J'ai dormi à peine cinq minutes).

Je parcours ensuite rapidement le reste des galeries avant la fermeture, puis nous nous mettons de nouveau en route pour Harlem, où nous devons passer la soirée au Apollo Theatre.

Apollo Theatre 1

ta mère

Tous les mercredis soirs s'y déroule la Amateur Night, où des chanteurs, comédiens, slammeurs et autres danseurs se produisent dans l'espoir de conquérir le public et de décrocher le prix de la soirée, et de donner un coup de pouce à leur carrière (des gens comme Billie Holiday, James Brown, Jimi Hendrix ou encore Lauryn Hill y sont notamment passés).

Apollo Theatre 2 Apollo Theatre 3

L'arbitrage se fait à l'applaudimètre, et tout artiste qui se fait trop huer par le public pendant sa prestation est invité à quitter la scène par un danseur de claquettes.

C'est franchement fun et bonne ambiance, et même si votre niveau d'anglais n'a pas bougé depuis le collège vous devriez passer un bon moment.

New York part 5 : La Liberté qui éclairait le monde


Infos pratiques

L'entrée adulte pour le MET est à 25$, et celle du American Museum of Natural History est une suggestion de 22$.

Les deux sont inclus dans le CityPASS (d'où la visite express du AMNH, dont nous savions que nous n'aurions pas le temps de le visiter à un autre moment).

La Amateur Night du Apollo Theatre coûte 30$.


Posted by osteel on the :: [ voyage usa newyork manhattan harlem ]

Comments