osteel's blog Chroniques d'un autre français à Londres Montréal

Lisbonne part 1 : Tchau 2017!

Sur mon radar depuis un petit moment, j'avais jusqu'ici échoué à me rendre à Lisbonne pour y admirer ses azulejos et m'empiffrer de pastéis de nata. Aussi, lorsque l'idée d'y accueillir 2018 sous un flot de Super Bock fut émise, pas de doute : il fallait que j’en sois.

Samedi 30 décembre 2017

Nous atterrissons en fin de matinée sous une température avoisinant les dix-sept degrés, ce qui équivaut peu ou prou à une fin de printemps londonien.

Nous retrouvons le reste du groupe sur la place Rossio pour déjeuner, à proximité de notre AirBnb. On enchaine avec quelques courses (pour ne pas se trouver fort dépourvu, quand l'apéro fut venu) avant de faire du repérage dans Bairro Alto, là où selon diverses sources les portugais se pressent pour faire la fête (et accessoirement, les touristes).

On déniche un rooftop insoupçonnable perché au sommet d'un parking, offrant une vue assez sympathique sur la ville et des bières abordables.

Lisbonne 1 Lisbonne 2 Lisbonne 3

Côté street art, la ville n'est pas en reste

Lisbonne 4

Les estomacs commencent à grogner alors on descend au TimeOut Market, sorte de grand marché couvert où un nombre impressionnant de stands de nourriture et de bars sont disposés autour de grandes tables regroupées en son centre. C'est un peu le bordel et les prix sont relativement élevés, mais la bouffe est excellente et l'atmosphère plutôt cool.

Lisbonne 5

Dimanche 31 décembre 2017

Comme une douche pour onze personnes, c'est peu, on démarre en douceur et on se rend à la LX Factory en milieu de journée, au pied du pont 25 de Abril (qui a un faux-air du Golden Gate). Il s'agit d'une ancienne grande fabrique de tissu reconvertie en petit village stylé, rempli de boutiques et de cafés et recouvert de street art.

Lisbonne LX Factory 1 Lisbonne LX Factory 2 Lisbonne LX Factory 3 Lisbonne LX Factory 4

Il y a aussi une librairie absolument charmante, avec un café et des expos photos.

Lisbonne LX Factory 5 Lisbonne LX Factory 6 Lisbonne LX Factory 7

Pour plus de street art, voir mon compte Instagram

Le tout est évidemment très hipster, mais de vous à moi, on aime bien ça, non ?

On se pose à l'un des nombreux restaurants pour déjeuner, après avoir un peu galéré (sans grande surprise) à trouver de la place pour tout le monde. On pensait que le fait de manger plus tard faciliterait les choses, mais il aurait en fait fallu adopter une stratégie inverse : le portugais mange tard.

Lisbonne LX Factory 8 Lisbonne LX Factory 9

Le Portugal est réputé pour ses produits de la mer, à raison. Ici, de la moustache de Cthulhu

On prend ensuite le bus en mode colo ("Tout le monde a bien son tickeeet ?") en direction de Belém où se trouvent un imposant monastère et une pâtisserie censée faire les meilleurs pastéis de nata de la ville (si le Guide du Routard le dit…).

Lisbonne 6

Les trams sont extrêmement photogéniques

Le monastère en jette effectivement pas mal, et il semble que tous les guides touristiques de la Terre référencent la même pâtisserie puisque la file d'attente ressemble à celle d'un Apple Store un jour de sortie d'iPhone.

Lisbonne Belém 1

On visite l'église du monastère avant de traverser les jardins de Belém puis de longer le Tage en direction de la tour de Belém, accompagnés par un coucher de soleil des plus romantiques.

Lisbonne Belém 2

Église Santa Maria

Lisbonne Belém 3 Lisbonne Belém 4

Padrão dos Descobrimentos ("Monument aux Découvertes"), monument à la mémoire des navigateurs portugais des XVe et XVIe siècles

Lisbonne Belém 5

Golden Gate ?

Lisbonne Belém 6

Après avoir fait le point sur nos vies en observant le ballet des mouettes et des bateaux entre les nappes orangées du couchant, une partie du groupe retourne au centre-ville pour faire les courses (et ce malgré les mises en garde éduquées de notre hôte AirBnB - plus d'une heure de queue aux caisses) et on se retrouve tous à l'appartement pour entamer les festivités.

Au passage, autant globalement la cuisine portugaise est excellente, autant leur saucisson est dégueulasse (en grande surface, du moins).

On se met en mouvement un peu avant minuit pour gagner la Praça do Comércio ("Place du commerce"), une vaste place au bord du Tage où ont lieu des concerts et d'où des feux d'artifices doivent être tirés.

Je ne vous cache pas que ce genre de spectacle me laisse globalement de marbre, mais pour le coup je dois admettre que ça avait de la gueule. De grands bâtiments ministériels forment une enceinte autour de l'esplanade, du toit desquels partaient des feux secondaires accompagnant un foyer principal, plaçant de fait le public au cœur du spectacle.

Lisbonne 7

Pas forcément convaincus par la pop rock portugaise qui enchaine sur scène, on se joint à la marée humaine qui tente de sortir de la place par les issues via lesquelles deux courants inverses essayent de transiter, formant des mouvements de foule assez désagréables. À déconseiller donc aux personnes peu férues de contact humain, à l'image de cette jeune fille en pleurs qui visiblement ne demandait pas tant de promiscuité.

Une fois extraits de la place, on suit la vague populaire qui déferle sur Bairro Alto où les bars sont grands ouverts, proposant des verres ultra bon marché à emporter (trois euros la pinte de 70cl, NON MADAME vous ne rêvez pas), ses rues pavées peuplées de joyeux fêtards bien décidés à quitter 2017 en fanfare.

Lisbonne 8

"Tous au bar !"

Lisbonne part 2 : Oi 2018!


Infos pratiques

Le rooftop-bar au sommet du parking dans Bairro Alto est le bien nommé Park.

Plus d'infos sur le TimeOut Market sur leur site.

À la LX Factory, nous avons déjeuné à la Cantina LX, et la librairie s'appelle Ler Devagar.

La visite de l'église du monastère des Hiéronymites est gratuite, et il est également possible de visiter le cloître (pour une dizaine d'euros), qui apparemment vaut le détour (il est inscrit au patrimoine mondial de l'UNESCO).
Nous on pouvait pas, on avait apéro.

La fameuse pâtisserie est sobrement appelée Pastéis de Belém. Une partie du groupe a fini par s'en procurer - excellents en effet, mais il est probablement possible d'en trouver de qualité similaire dans d'autres établissements n'ayant pas autant pignon sur rue.

On a fait la plupart de nos courses au Pingo Doce, qui est grossomodo l'équivalent de Carrefour Market/Tesco Metro.

Pour les allergiques aux bains de foule, voir les feux depuis les hauteurs de la ville est probablement une bonne option.


Posted by osteel on the :: [ voyage lisbonne portugal ]

Comments