osteel's blog Chroniques d'un autre français à Londres Montréal

Cornouailles part 1 : d'où j'sors d'une ronde Penzance breakdown

(Oui, j'ai osé.)

Vendredi 3 février 2017

De grosses gouttes de pluie s'invitent dans le couloir pas très obèse-friendly du wagon par une fenêtre ouverte au niveau de la passerelle. Des voyageurs aux yeux mi-clos sortent de leur cabine, précédés de leur valise à roulettes, alors que le personnel de bord s'affaire à ramasser les derniers plateaux du petit déjeuner.

Il est un peu plus de sept heures du matin, nous arrivons en gare de Penzance, terminus du train, et la météo est absolument dégueulasse.

Nous avons décidé de fuir Londres et son rythme effréné le temps d'un week-end et avons jeté notre dévolu sur la Cornouailles, louant un petit cottage au cœur de Penzance, dernière ville majeure à l'extrémité ouest de la région.
Nous avons choisi de faire le voyage de nuit et avons réservé une cabine en train-couchette ce qui, sans remettre en question le charme de la chose, n'offre pas tout à fait le contexte idéal pour une cure de sommeil.

Carte C'est là ^

Couloir Pas très obèse-friendly, disais-je.

Nous parcourons les rues du centre ville à la recherche d'un café, bravant un combo vent/pluie bien décidé à nous mettre la misère, et finissons par nous réfugier dans un Costa, ne trouvant rien d'autre d'ouvert.

Pour l'authenticité, repassez plus tard.

Nous avons quelques heures à tuer avant le check in de notre AirBnB, que nous employons à planifier un futur voyage et à descendre des cappuccinos. Le ciel semble se détendre un peu, alors on descend sur Battery Rocks pour admirer la mer agitée.

A post shared by Yannick (@osteel) on

Ceci est une vidéo

Il recommence à dracher sévère et l'on n'a d'autre choix que de trouver refuge au Admiral Benbow, un pub chaleureux entièrement décoré sur le thème marin. Rien de bien original jusqu'ici, mais la particularité de l'endroit est que les pièces qui composent la déco viennent quasiment toutes d'épaves de navires, le précédent propriétaire des lieux étant un ancien plongeur sous-marin.

Les objets sont nombreux et les murs lourdement chargés, mais le bordel qui s'en dégage est assez fascinant et l'on se surprend à scruter chaque pièce à la manière d'un musée.

Admiral Benbow

Trempés comme des ramens, on s'installe près du feu et on commande deux fish and chips, faits avec le catch of the day.
Le poisson est excellent, le cadre vraiment sympa, le staff très accueillant : je recommande.

Fish & chips

Nous récupérons enfin les clés de notre logement et, après avoir posé nos affaires, nous écroulons sur le lit et nous endormons aussi sec. Il fait toujours un temps pourri quand on émerge, du coup on file au ciné voir Sing (oui oui, le film d'animation avec les animaux qui chantent). On est clairement les seuls à ne pas accompagner d'enfants mais c'est pas grave, le film est plutôt cool et on rigole bien.

Il est désormais dix-huit heures et l'on a un peu plus d'une heure à tuer avant de rejoindre le restaurant où l'on a booké une table, alors on décide d'aller boire un verre au Turks Head, voisin du Admiral Benbow et devant lequel on est passés la veille. Le pub est présenté comme le plus vieux de Penzance (breakdown - bang bang bang bang) (ok j'arrête), où des pirates et contrebandiers venaient déjà siffler des pintes il y a 750 ans.
L'endroit est vraiment nice, ils ont une bonne sélection de ales (en cask, ce qui semble la norme dans le coin, les marques disponibles en keg étant généralement de la lager de base) et le menu n'a pas l'air mal non plus. Le staff est qui plus est très sympathique, ce qui semble être une autre norme locale.
Bref, une bonne auberge.

Turks Head

On redescend ensuite vers le port pour honorer notre réservation au Old Lifeboat House Bistro, un restaurant situé dans un vieux bâtiment restauré qui à l'origine abritait un bateau de sauvetage, à partir de la fin du XIXème siècle.
On commande une bouillabaisse et une fish pie (que l'on pourrait grossomodo traduire par parmentier de poisson), les deux s'avérant franchement excellentes.
Le personnel y est, pour changer, fort accueillant.
Allez-y sans hésitation.

Old Lifeboat House Bistrot

Cornouailles part 2 : un air de famille

Posted by osteel on the :: [ voyage cornouailles penzance angleterre royaumeuni ]

Comments