osteel's blog Chroniques d'un autre français à Londres Montréal

Latitudes au Black Heart (05/02/16)

Presque deux ans plus tard, je retourne au Black Heart pour une nouvelle apparition des Latitudes, qui viennent de sortir leur nouvel et troisième album, Old Sunlight. Le combo post-métal se fait rare sur scène, et il semble que le pub de Camden soit leur lieu de prédilection lorsque cela se produit.

Je pousse les portes du bar résolument métalleux et me demande pourquoi je n'y viens pas plus souvent en grimpant les escaliers menant à l'étage, où se trouve la scène (puis je me souviens que quasiment aucun de mes potes ici n'aime le métal, sous quelque forme que ce soit). J'y retrouve l'ami @hororo, pas vu depuis un sacré bail (preuve supplémentaire s'il en faut qu'avoir comme point commun de vivre à Londres ne garantie pas de se voir régulièrement), alors que les PSOTY sont en train de finir leur set.
J'avoue ne pas trop y faire gaffe, et retourne me chercher une IPA au bar avant de me caler pour les Telepathy.

Le quartet propose un métal instrumental pas dégueux, assez intense, qui parvient à retenir davantage mon attention.

On ne va pas se mentir cependant, je suis surtout là pour les Latitudes, assez impatient de les voir présenter pour la première fois cet excellent album qu'est Old Sunlight.

On profite de la pause pour se caler au tout premier rang, alors que les londoniens viennent tranquillement prendre place pour les derniers réglages. Les Telepathy ont fait du bon taf : on sent que le public est bien chaud, dans l'expectative des premières notes.

Latitudes

A photo posted by Yannick Chenot (@osteel) on

Ils entament avec Ordalian, premier morceau de Old Sunlight, donnant le coup d'envoi d'un set faisant évidemment la part belle à celui-ci mais aussi parsemé de titres piochés dans d'autres albums, comme le magnifique Antechamber, tiré de Agonist et me mettant dans une transe que trop peu de lives me permettent d'atteindre.

Ils jouent également In Rushes Bound, ma préférence personnelle du dernier opus.

C'est assez carré, efficace, et la température ne cesse de monter pendant toute la durée du set. Je regrette personnellement un clavier un peu trop étouffé, mais dans l'ensemble la performance des Latitudes est très convaincante.

J'ignore si le choix d'un endroit si confiné est volontaire ou s'il témoigne de la difficulté du groupe à élargir son audience, mais il me semble tout de même que leur son pourrait bénéficier d'une salle plus grande.

Posted by osteel on the :: [ live latitudes theblackheart ]

Comments