osteel's blog Chroniques d'un autre français à Londres Montréal

Nordic Giants au Hoxton Hall (12/11/15)

Il est des fois où la force d'attraction du pub l'emporte sur la volonté d'en bouger pour se rendre à un concert.

Le jour où je devais aller voir les Nordic Giants, il y a un an, fut l'une de ces fois.

Je m'étais alors promis d'aller les voir si tôt qu'ils dévoileraient une nouvelle date londonienne, ce qu'ils ont fait il y a quelques semaines, annonçant un concept-show audiovisuel au Hoxton Hall.
Ils y présentent en effet 7 Depths of Consciousness, une succession de courts métrages par-dessus lesquels ils jouent des versions retravaillées de leurs morceaux, l'ensemble visant à "interpeler l'Homme et mettre en lumière les espoirs suscités par les découvertes humaines et les sombres questions politiques et environnementales qui les entourent".

Rien de moins.

Je ne connais absolument pas la salle, qui est une sorte de mini-arène avec une fosse surplombée par deux étages disposant de deux rangées de sièges chacun.
Du coup, comme il s'agit pour partie d'une projection, j'ai délaissé la fosse pour prendre deux sièges au premier étage (pas parce que je suis une feignasse, donc).

La première partie est assurée par Alma, un groupe de post-rock gentillet plutôt cool même si tous les morceaux sont construits de la même manière.

Alma

A photo posted by Yannick Chenot (@osteel) on

Le frontman a visiblement une passion pour les boucles, dont il use et abuse.

Quelques minutes après qu'ils aient libéré la scène, la machine à fumée se met à cracher son brouillard alors que la projection du premier court-métrage démarre et que le duo, paré de ses emblématiques costumes, prend place et lui emboite la vue.

Nordic Giants performing "7 Depths of Consciousness"

A photo posted by Yannick Chenot (@osteel) on

Les films sont très variés, tant dans la réalisation que dans le thème, et la musique des Nordic Giants est parfaitement adaptée à chacun d'entre eux, étant parfois calée de manière remarquable, avec une synchronisation entre la batterie et l'action à l'écran, exaltant cette dernière.

On regrettera une quantité trop importante de fumée par moment, masquant parfois la projection, mais globalement c'est très réussi et vraiment prenant. Les courts-métrages sont de qualité inégale mais le tout s'équilibre bien.

En voici la liste intégrale, que je me suis cassé le cul à j'ai soigneusement compilée pour les curieux :

Et je vous laisse avec Together, probablement le morceau le plus populaire du groupe.

Posted by osteel on the :: [ live music hoxtonhall nordicgiants ]

Comments