osteel's blog Chroniques d'un autre français à Londres Montréal

Les brefs de septembre

Un mois de septembre axé rock, qu'il soit post, alternatif ou psyché.

This Will Destroy You at Scala - mercredi 03/09

This Will Destroy You est un groupe qui nous vient du Texas. Pas de banjos ni de bottes de paille tho (je balance des gros clichés SI JE VEUX), mais un post-rock ultra planant entrecoupé de plages intenses, s'aventurant parfois sur les terres du drone avec des extraits de "Tunnel Blanket". Les morceaux s'enchainent avec très peu de coupures et, de manière générale, le groupe n'est pas très expressif : c'est pas grave, c'est pas vraiment ce qu'on leur demande.

Je suis arrivé pile pour le début du set, direct après une longue journée de taf, et il ne m'aura pas fallu plus d'un morceau pour fermer les yeux et me laisser emporter.

Bref, c'est vachement bien.

The Acid at the Oval Space - mercredi 10/09

The Acid, c'est cette collaboration entre deux artistes électroniques britannique et américain (Adam Freeland et Nalepa) et le chanteur folk australien Ry x (on mentionnera notamment sa collaboration avec Frank Wiedemann sur "Howling", dont on recommendera particulièrement le remix par Âme). Si j'étais mi figue, mi raisin à l'écoute de l'album, certains titres parvenant à me filer des frissons et d'autres me laissant assez indifférent, le live m'a quant à lui pleinement convaincu. Plus intense tout en restant très propre, surprenamment rythmé et visuellement très sympa (venant justifier un peu plus le nom du groupe au passage). J'avais certaines attentes avec "Basic Instinct" et ils ne m'ont pas déçu : j'ai bien eu la petite claque que j'attendais.

À noter que Samaris assurait la première partie, mais notre arrivée un peu tardive ne nous aura permis de voir que les deux derniers morceaux. C'était vachement bien quand même, et je dirai tout le bien que je pense de ce groupe lorsque je sortirai mon billet sur le Great Escape Festival (si je le finis un jour).

Fat White Family at the Electric Ballroom - jeudi 18/09

J'avais entendu beaucoup de bien des Fat White Family. Que ce soit pour leur passage au Great Escape Festival, au Latitudes ou encore à la Route Du Rock, les gens semblaient unanimes quant à leur performance scénique : il fallait donc que j'aille vérifier ça.

Arrêtons le suspense tout de suite : j'ai pas trouvé ça fou. Alors oui, les mecs font le show, oui, Lias Saoudi est un sacré personnage (même s'il n'a pas fini à poil), mais je sais pas, au-delà de quelques passages, je n'ai jamais été complètement séduit. Mes attentes étaient-elles trop hautes ? Le groupe était-il un peu fatigué ? Étais-je un peu frustré d'être cerné par des grands qui obstruaient la vue ? (Les grands, vous faites chier.) Ou peut-être est-ce simplement leur style rock garage un peu psyché qui ne me parle pas trop, en définitive.

Ceci dit, si vous kiffez sur l'album, il y a de fortes chances que vous trouviez votre compte dans le live : une bonne partie du public était vraiment à fond.

Personnellement, je passe !

Allez tiens, j'vous mets une version live :

The Subways at Dingwalls - mercredi 24/09

The Subways, c'est ce groupe dont le nom ne dit souvent pas grand chose à beaucoup de monde, jusqu'à ce que tu mettes "Rock & Roll Queen" et que les regards s'illuminent : "ah mais siii j'connais !"

Ben ouais.

Ils sont trois, sont britanniques, font du rock et le font bien. Si les albums studios peuvent sembler inégaux, voire quelques morceaux paraître un peu fades, la formation de l'Hertfordshire met tout le monde d'accord sur scène. C'est efficace, va droit au but, et parvient à vous mettre dans l'ambiance même après une longue journée de taf chiante (ouais, ça arrive de temps en temps).

Charlotte Cooper maîtrise parfaitement le jeter-plaquer de cheveux (mais devrait adopter un mascara un peu plus waterproof) (ouais j'fais ma blogueuse mode, qu'est-ce qui y'a), Billy Lunn surfe sur la foule avec une aisance remarquable, et Josh Morgan… joue de la batterie (il était trop bas par rapport aux autres, du coup s'il faisait des trucs cool ben on pouvait pas voir).

BREF : ils font le taf.

(Tu vois, qu'tu connais !)

Suuns at the Village Underground - lundi 29/09

Je ne sais plus pourquoi les Suuns ont atterri dans ma playlist de juin 2013, mais "Arena" ne m'avait clairement pas laissé de marbre. Aussi, lorsqu'on m'a envoyé la page Songkick de leur concert à venir au Village Underground, la curiosité a pris le dessus.

Les Suuns sont montréalais et font un genre d'electro-rock psyché. Sur scène, ça donne une alternance de morceaux ultra posés et planants et d'autres plus énervés et saturés, le tout accompagné par des visuels assez hypnotiques.

C'est vraiment cool à voir, même si le côté expérimental pourra en rebuter certains.

Posted by osteel on the :: [ music live thiswilldestroyyou theacid fatwhitefamily thesubways suuns scala ovalspace electricballroom dingwalls villageunderground ]

Comments