osteel's blog Chroniques d'un autre français à Londres Montréal

Disclosure au Alexandra Palace (02/12/15)

Je ne suis pas un grand fan de Disclosure.

J'apprécie le morceau You & Me, mais surtout sa version remixée par Flume (qui est vraiment cool, allez l'écouter).
Le reste ne m'a jamais totalement convaincu.

"Bah pourquoi il va les voir alors, ce con ?", vous entends-je légitimement vous demander. Réponse : j'ai été invité. Et comme je ne déteste pas non plus ce qu'ils font, je me suis dit que c'était une bonne occasion de voir ce que le phénomène vaut sur scène.

Mercredi 2 décembre, nous nous rendons donc à l'Alexandra Palace pour la deuxième performance du duo sur trois consécutives, toutes sold out. L'endroit ayant une capacité d'accueil de 10 000 pélos environ, ça donne une idée du succès de ces jeunes britanniques (21 et 24 ans respectivement) qui viennent de sortir leur second album, Caracal.

L'Alexandra Palace, affectueusement surnommé Ally Pally, est sacrément balaise et ressemble effectivement à un palace, et Wikipedia m'apprend qu'il fut achevé en 1873 et était destiné dès le départ à accueillir des événements populaires.

Alexandra Palace Crédit photo : Wikipedia

On découvre d'abord une première salle, un genre de gros marché avec des bars et des stands de bouffe, avec des tables au centre et des animations (un mec qui fait du beatbox, entre autres). Tout est fait pour inciter le spectateur à venir plus tôt et consommer tranquillement en attendant le début du show (et c'est plutôt bien fait : je pense effectivement me pointer un peu en avance la prochaine fois).

La seconde salle abritant la scène est toute aussi grande, et une foule conséquente est déjà amassée pour écouter Eats Everything qui pose l'ambiance.

Le temps de déambuler un peu, descendre quelques verres et attendre l'arrivée d'un dernier pote et on se faufile dans la fosse pendant que les Disclosure entament leur performance.

Disclosure yesterday night

A photo posted by Yannick Chenot (@osteel) on

Visuellement c'est très travaillé, avec un grand mur de LEDs en arrière-plan qui balance généreusement des visuels propres à chaque morceau. Plusieurs guests viennent ponctuellement les accompagner (ne me demandez pas qui, j'en ai aucune idée), ce qui dynamise le show et empêche de tomber dans une certaine monotonie.
Globalement c'est plutôt cool, mais ça manque un peu de basses et c'est généralement un peu trop mou à mon goût, ce qui vient confirmer l'avis que je m'en faisais.

On sort un instant prendre l'air et se remettre un godet, notamment l'occasion de se faire interpeller par des anglaises de type Essex sous ecstasy, et on passe un peu de temps au Bar & Kitchen à la fin du concert, un pub cool avec terrasse situé à l'intérieur de l'Alexandra Palace (il n'y a pas vraiment d'autres options dans le coin de toute façon, vu que c'est un peu au milieu de nulle part).

Posted by osteel on the :: [ life music disclosure alexandrapalace ]

Comments